Mardi gras ou l’origine du carnaval

D’où vient le carnaval ?

C’est un rassemblement festif qui trouve son origine première à la fête chrétienne de Mardi-Gras, que ce soit en Europe ou en Amérique. Prêts, parés, grimés, les habitant d’une ville se retrouvent déguisés ou masqués (comme à Venise) pour faire une fête immense et se regroupent pour danser, rire, chanter, jeter des confettis.
C’est au milieu du XVIe siècle que ce mot carnaval entre dans le vocabulaire du quotidien : il provient des mots italiens « carvevale » ou « carnevalo » et trouve son origine dans l’étymologie latine, « carne » (chair) et « levare » (enlever). Dans un sens religieux, cela signifie littéralement « entrée dans le carême » puisqu’on se mange plus de viande durant un temps précis.
Il débute traditionnellement le jour de l’Épiphanie (1er dimanche de janvier) et se termine le jour de Mardi-Gras donc. Durant cette période, ce sont des dizaines de carnavals qui vont émerger de l’imagination des habitants d’une ville. Sa date change à chaque année car elle dépend de la date de Pâques. Il y a exactement 40 jours entre la fin du carnaval et le jour de Pâques, c’est ce que l’on appelle le Carême.
Dans l’Antiquité, les Saturnales des Romains et les fêtes à la gloire de Dyonisos en Grèce sont les premiers précédents de l’Histoire et dans l’histoire des carnavals. Ce moment était avant tout une tradition primitive liée aux différents cycles saisonniers et agricoles.

Le Carnaval
L’accessoire  par excellence, le costume carnaval : il en existe une multitude. Du deguisement adulte carnaval jaillit généralement le masque qui peut prendre toutes sortes de signes distinctifs : êtres surnaturels, esprits, éléments de la nature, personnages de conte ou de légende, ou même personnage de la vie réelle et reconnaissable avec son accessoire carnaval, comme un marin, un cuisinier, etc. Il assure l’anonymat de l’individu qui possède alors toutes les possibilités et al facultés de faire ce qu’il veut, comme il l’entend.

Le deguisement  carnaval mais aussi les bals costumés forment le panthéon de activités que l’on pratique pendant le carnaval. Le deguisement de carnaval est avant tout un prétexte pour la jeunesse pour pouvoir ainsi faire ce qu’ils veulent.
Ainsi, durant un laps de temps assez court finalement, les rôles sont inversés et les adultes avec leur deguisement adulte carnaval deviennent des enfants et les enfants s’abrogent le droit de devenir adultes, sous le couvert d’un masque quelconque. cela est salutaire pour la bonne marche de notre société qui voit là comme une soupape de sécurité où chacun lâche un peu de pression et s’amuse sans penser aux conséquences du lendemain.